Période de réalisation :

2007-2008

Partenaire terrain :

Association nationale des organisations professionnelles agricoles de Côte d’Ivoire (ANOPACI)

 Description :

Le projet renforcement de l’Association nationale des organisations professionnelles agricoles de Côte d’Ivoire (ANOPACI) visait à redynamiser cette organisation en lui fournissant un appui au regard des axes suivants :

  1. Consolider et renforcer le positionnement de l’organisation par la constitution d’une assemblée générale, la prise en charge des salaires du personnel et certains investissements.
  2. Participer au renforcement de capacité de la plateforme des femmes agricultrices et de celle des jeunes agriculteurs.
  3. Aider les organisations membres à devenir plus dynamiques, notamment en formant les membres et en organisant des audits organisationnels par filière.
  4. Contribuer à améliorer le circuit de commercialisation des produits agricoles en renforçant le système d’information de marchés (SIM).

Résultats :

 Dans l’ensemble, cette intervention aura permis à l’ANOPACI de respecter sa programmation et de maintenir sa position de leader national dans les grands dossiers agricoles qui animent le pays.

Le projet a permis l’amélioration et la consolidation du fonctionnement des organes de décision de l’ANOPACI. La communication interne a été améliorée par la production régulière du bulletin d’information et l’organisation de tournées de sensibilisation et de journées de réflexion thématiques. Ainsi, l’ANOPACI a rapidement amélioré sa visibilité auprès de ses membres. Ceci s’est traduit par une augmentation des demandes d’adhésion. La visibilité de l’ANOPACI est également beaucoup plus élevée auprès des bailleurs de fonds qui lui ont confié la mise en œuvre de projets de développement.

Le projet a également appuyé le système d’information de marchés par le cofinancement des points d’information villageois. Cette action a donc permis le renforcement de la mise en marché. Le programme SIM, novateur et bien géré, a été présenté lors de plusieurs ateliers en Afrique de l’Ouest et a suscité un grand intérêt.

Le projet a également permis d’appuyer les organisations membres de l’ANOPACI afin de consolider leur fonctionnement et leurs activités : huit audits d’organisations filières ont été réalisés par un consultant externe de façon professionnelle. Les responsables administratifs et techniques des organisations membres se sont réunis régulièrement. De plus, l’ANOPACI a lancé avec succès un rapprochement des organisations de producteurs de café-cacao.

L’ANOPACI fait des efforts pour impliquer les femmes dans les processus de développement. C’est pourquoi il a créé en son sein un organe spécialisé, la Plateforme des femmes agricultrices de Côte d’Ivoire (PFACI), pour défendre les intérêts des femmes agricultrices. Le projet a permis le renforcement des capacités de cette plateforme; les réunions décentralisées ont permis une prise en charge par les femmes de leurs propres activités. Elles ont ainsi négocié un appui aux activités de transformation des produits économiques auprès de la FAO. La plateforme des femmes agricultrices est devenue, grâce au projet, très dynamique et sa représentativité est accrue.

L’ANOPACI a mis en place une commission de réflexion sur le financement de l’agriculture.

Enfin, l’ANOPACI a lancé une négociation importante avec le Fonds interprofessionnel pour la recherche et le conseil agricoles (FIRCA) en vue de bénéficier de financements de fonctionnement.

Partenaires d’intervention :

Agriculteurs français et développement international (AFDI)

Financement :

Affaires mondiales Canada (anciennement l’Agence canadienne de développement international)

Axes d’intervention :

Développement des organisations professionnelles agricoles

Commercialisation collective des produits agricoles et autres services aux membres

Photos