Partenaires terrain

Dix-sept organisations paysannes du Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Niger et Sénégal.

Période de réalisation

2002 à 2005

Description

Le Projet d’appui au développement des compétences de leaders agricoles d’Afrique de l’Ouest (PADCLA) visait à appuyer les sept pays ciblés dans le renforcement de leurs positions à l’égard des négociations sur le commerce agricole ayant lieu à l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Par le biais d’activités de formation et de matériel de vulgarisation, UPA DI a contribué à ce que les dirigeants des Organisations professionnelles agricoles (OPA) participantes s’initient au processus de négociations mondiales et puissent dialoguer avec leurs représentants gouvernementaux afin de mieux analyser les enjeux et d’articuler des positions communes. Le projet a également facilité l’établissement d’un dialogue entre les producteurs du Sud et du Nord et le tissage d’alliances pour un commerce plus équitable.

Résultats

Le PADCLA a réussi à améliorer le niveau d’information des OPA participantes et à leur donner plus de confiance pour revendiquer la place qui leur revient dans les tribunes internationales. Il a également mobilisé les OPA autour des enjeux de l’OMC. La participation d’un certain nombre de leaders agricoles ouest-africains à la rencontre de l’OMC à Hong Kong en décembre 2005 en fait foi. Les OPA ouest-africaines ont également joué un rôle fondamental dans le processus ayant mené à la remise d’une déclaration sur la souveraineté alimentaire au directeur général de l’OMC et au président du comité sur les négociations agricoles, le 22 mars 2006 à Genève, déclaration signée par des OPA provenant de 52 pays d’Afrique, d’Asie, d’Europe et d’Amérique. Le dialogue OPA-État a aussi porté des fruits à l’intérieur des pays participants. Par exemple, au Sénégal, l’Association des unions maraîchères des Niayes (AUMN) a réussi, grâce à sa représentation auprès de l’agence de régulation des marchés sénégalais, à faire cesser les importations d’oignons pour laisser place à la production locale et contrecarrer la chute des prix causée par une importation de ce légume.

Financement

Affaires mondiales Canada (anciennement l’Agence canadienne de développement international)

AgriCord

Axe d’intervention

Dialogue sur les politiques agricoles

Album photos