Crédit photo : UPA Développement international

André D. Beaudoin
Secrétaire général
UPA Développement international

Monsieur Dème a obtenu une licence en physique et chimie (1983) et un diplôme d’ingénieur (1986). Il est à la tête de la Société nationale d’aménagement et d’exploitation des terres du Delta du fleuve Sénégal et des vallées du fleuve Sénégal et de la Falémé (SAED) depuis plus de 10 ans. La SAED a pour mission de développer l’irrigation et de favoriser la production agricole sur les 70 000 hectares irrigués dont elle dispose. Les deux grands objectifs défendus par la SAED sont de faire de l’agriculture, une profession attrayante permettant l’émancipation des productrices et producteurs. Puis, ce faisant, de favoriser la souveraineté alimentaire du pays en comptant sur l’accroissement de la production de riz local. Créée en 1965, cette société nationale est définitivement la pierre d’assise de la production rizicole du pays.

UPA Développement international (UPA DI) et le Centre interprofessionnel pour la formation aux métiers de l’agriculture (CIFA) appuient, depuis dix ans, des organisations de riziculteurs travaillant sur le territoire desservi par la SAED. Notre parcours a fait en sorte que nous côtoyons régulièrement monsieur Dème. Rapidement, il nous est apparu que sa vision pragmatique du développement était salutaire pour l’agriculture.

De son côté, monsieur Dème s’est intéressé aux mécanismes collectifs que les agricultrices et agriculteurs du Québec se sont donnés. Les programmes agricoles du Québec, particulièrement en ce qui a trait au financement des entreprises et aux assurances agricoles, attirent aussi son attention au point d’en être à sa deuxième mission en terre québécoise.

Dans un contexte international d’accaparement des terres, les plaines irriguées des vallées du fleuve sont particulièrement convoitées par l’agro-industrie. L’agriculture familiale du Sénégal a besoin d’hommes comme monsieur Dème pour assurer une cohabitation entre différents types d’agriculture, à la fois au plan territorial et à celui des outils de développement de l’agriculture.

Depuis 2009, monsieur Dème a accepté d’être le parrain de notre programme Les Savoirs des gens de la terre (LSGT). Il est convaincu que la formation est une mesure d’accompagnement au développement. Non seulement il croit à notre approche, il la soutient au point de s’en inspirer. Dans le rapport annuel 2011-2012 d’UPA DI, M. Dème écrivait « Le partenariat est basé sur une réelle bilatéralité. D’une part, les conditions sont favorisées et réunies pour une libre et pleine expression des idées en vue des solutions aux problématiques qui se posent. D’autre part, chaque institution à la fois apporte et tire partie du partenariat. »

Il n’est pas faux de dire que si toutes les mafias ont leur parrain, tous les parrains n’ont pas leur mafia. Monsieur Dème est bel et bien parrain, parrain de LSGT!