Périodes de réalisation :

2006-2010 (phase I), 2011-2013 (phase II), 2013-2015 (Phase III)

Partenaires terrain :

Groupement d’ingénieurs conseils pour le développement (GID – Mali)

Société d’études et d’assistance pour le développement (SETADE – Mali)

Chambre d’agriculture de Mopti

Description :

Le projet avait pour objectif d’améliorer la productivité et la compétitivité des exploitations agricoles et des transformateurs ruraux par une meilleure maîtrise et accessibilité des techniques d’irrigation, d’intensification et de valorisation, et mettre en place des structures interprofessionnelles pour les filières concernées.

Les objectifs spécifiques du projet étaient de :

  1. Proposer aux producteurs des innovations techniques et technologiques d’intensification et de valorisation des produits.
  2. Renforcer les capacités des irrigants, des producteurs, des transformateurs et des prestataires de services pour la diffusion et le conseil.
  3. Accompagner la diffusion d’innovations par le développement de services privés de conseil technico-économiques à l’exploitation.
  4. Favoriser l’adoption de nouvelles technologies performantes par la mise en place du fonds d’innovation.
  5. Soutenir la mise en place d’une structure de concertation interprofessionnelle pour les filières ciblées au niveau national, régional et international.

Le rôle d’UPA DI dans la première phase de ce projet consistait à :

  • Élaborer la stratégie d’intervention du projet en matière de structuration et d’animation des interprofessions agricoles.
  • Appuyer l’organisation et la promotion des prestataires connexes à l’irrigation et à la valorisation des produits agricoles.
  • Appuyer la mise en place d’un réseau de distribution d’équipements et d’intrants.
  • Appuyer la mise en place d’un réseau d’appuis-conseils, incluant organismes issus du secteur public et prestataires privés.
  • Appuyer le développement des outils de diffusion.
  • Contribuer au renforcement des capacités des promoteurs, artisans et prestataires.

Résultats :

Au terme des phases I et II du projet, les résultats suivants avaient été atteints :

  • Mise en valeur de 600 hectares et plus de 30 % d’augmentation des rendements grâce aux technologies d’irrigation.
  • Mise en place de 4 centres de démonstration, de diffusion et de prestation de services, devenus de véritables vitrines technologiques.
  • Formation de 3 500 acteurs des filières sur les bonnes pratiques de production et de transformation ainsi que sur la maîtrise des risques hygiéniques et des méthodes et principes de gestion de la sécurité sanitaire des aliments (HACCP).
  • Création de 2 280 emplois, dont 1 175 emplois permanents, par les sous-projets du PCDA.
  • La cible voulant que 40 % de ces sous-projets soient réalisés par des femmes a été dépassée.
  • Création des structures interprofessionnelles opérationnelles pour les filières mangue, échalote-oignon, pomme de terre, papaye, bétail-viande, et banane.

Partenaire d’intervention :

Alliance agricole internationale

 Financement :

Banque mondiale

Axes d’intervention :

Développement des organisations professionnelles agricoles

Production agricole et environnement

Concertation entre les acteurs de l’agroalimentaire

Album photos: