Partenaire terrain :

Fédération des paysans du Fouta Djalon (FPFD)

Période de réalisation :

2003 à 2010

Description :

Le Programme d’appui aux populations paysannes en Moyenne-Guinée (PAPP) visait à renforcer les capacités des paysannes et paysans et leurs structures associatives pour leur permettre d’améliorer leur niveau de productivité et leur revenu. Les filières ciblées étaient la pomme de terre et l’oignon. Le projet est intervenu dans les champs d’activités suivants :

  • La formation et l’appui-conseil aux paysannes et paysans, aux groupements, aux unions et à la FPFD. Les formations portent sur l’alpha-gestion, les itinéraires techniques, la gestion de l’eau, l’agroenvironnement, la vie démocratique, la gestion organisationnelle et financière.
  • Activités génératrices de revenus : plus spécifiquement, le projet a contribué à améliorer l’approvisionnement en intrants, aménager des espaces de production, améliorer le conditionnement et l’entreposage, favoriser l’accès à des petits équipements adaptés et favoriser l’accès aux marchés.
  • La recherche : celle-ci visait l’amélioration des itinéraires techniques dans une optique d’amélioration des rendements, de protection de l’environnement et de réduction de besoins d’intrants importés, la validation de variétés de semence et le transfert des résultats de recherche en milieu paysan.

Résultats :

Professionnalisation de l’organisation :

  • L’appui fourni à la FPFD a permis à cette dernière d’améliorer ses capacités au plan de la planification, du suivi comptable et de la gestion financière.
  • Le plan stratégique de l’organisation a également été révisé.

Amélioration de la production agricole :

  • Des étangs de rétention, des puits et canaux d’irrigation et de drainage ont été mis en place sur près de 143 hectares de bas-fonds consacrés à la culture de l’oignon et de la pomme de terre.
  • Plusieurs structures gravitaires de drainage et de contrôle de l’eau ont été réparées, accroissant les surfaces mises en production ainsi que les rendements et diminuant la pénibilité du travail, surtout pour les femmes.
  • Le projet a appuyé la construction de 378 séchoirs à oignons, et les productrices et producteurs ont été formés à son utilisation.
  • Des petits outils ont été fabriqués et distribués, et un site de démonstration pour le compostage a été mis en place.

Recherche :

  • Des essais ont été conduits pendant quatre ans en fournissant aux techniciens de la fédération le support méthodologique nécessaire. Ces essais se sont concentrés principalement sur l’utilisation optimale des engrais organiques et minéraux pour la culture de la pomme de terre, sur le contrôle de la densité des semis dans la production de l’oignon et sur l’utilisation de sous-produits à propriétés chaulantes pour la conservation des sols.
  • Des documents de formation technique ont été mis à jour annuellement en fonction des résultats de recherche et ont été utilisés pour former 2000 paysans chaque année.

Égalité des genres :

  • Une pièce de théâtre faisant ressortir l’importance de l’autonomie financière des femmes a été produite, filmée et disséminée à travers les unions.
  • Une stratégie d’égalité des genres et des mesures pour son application ont été adoptées par toutes les unions de la FPFD, notamment en ce qui a trait à la représentation des femmes dans les postes décisionnels, l’accès à la formation et aux activités de la fédération incluant l’accès à la terre pour les productrices.

Partenaire d’intervention :

Groupe Conseil CAC International inc.

Financement :

Affaires mondiales Canada (anciennement l’Agence canadienne de développement international)

Axes d’intervention :

Développement des organisations professionnelles agricoles

Production agricole et environnement

Commercialisation collective des produits agricoles et autres services aux membres

Album photos: