Déjà en 2019, Haïti avait souffert pendant plusieurs mois de la fermeture de ses écoles et du ralentissement de service de ses centres de santé.

Depuis l’annonce de la pandémie, les mesures imposées par le gouvernement afin d’éviter la propagation du virus révèlent une fois de plus les lacunes d’un système économique trop fragile pour qu’elles soient appliquées et respectées par la population. Les autorités sont critiquées pour leur gestion inadéquate de la crise sanitaire.

«Le niveau de l’insécurité alimentaire est redevenu extrêmement élevé et un nombre important d’enfants souffrent déjà de malnutrition. Dans ce contexte, il est essentiel qu’ UPA DI puisse continuer à offrir son appui aux organisations professionnelles agricoles d’Haïti, et ainsi augmenter la production d’aliments locaux, nutritifs et sains.»  Mélanie Morel, chargée de programme, UPA DI.

 

NOUVELLES DE NOS PARTENAIRES

Partenaires de l’UCOCAB: Les employés de l’Union des coopératives de café de Baptiste (UCOCAB), situé au Plateau central continuent d’aller au bureau en respectant les consignes de distanciation sociale. Puisque certains de leurs partenaires sont situés aux abords des frontières de la République dominicaine (où un plus grand nombre de cas de la Covid-19 ont été signalés), un sentiment  d’inquiétude général règne.

Partenaires de la FEPPMPH: La communauté de la Fédération encadrement des petits paysans des mornes et des plaines d’Haïti (FEPPMPH) de Rivière-Froide, près de PAP, est en santé malgré l’isolement.

Partenaires du CEDI-VE: Les employés du Centre d’éducation et de développement intégré, Village de l’Espoir (CEDI-VE), dont la mission est de travailler à l’amélioration des conditions de vie des enfants de la rue, continuent de travailler tous les jours. Le chantier de construction de la « cassaverie », un projet de la Fédération des Groupements Paysans de Limbé et financé grâce au programme « Les Savoirs des gens de la terre » (LSGT), vient de débuter.

Partenaires de la FOPADES: Les partenaires de la Fédérations des Organisations de Producteurs agricoles pour le Développement économique et social (FOPADES) à Labrousse sont en bonne santé jusqu’à maintenant. Ils suivent les conseils des agents de santé qui sont de se laver les mains et de maintenir une distance sociale, mais le confinement est pratiquement impossible. Les gens doivent aller chercher de l’eau et de la nourriture chaque jour.

Partenaires de KOFAKAD: Pour KOFAKAD au sud, une campagne de sensibilisation est en cours au niveau des associations locales afin d’éviter les rassemblements. Toutefois, certaines femmes continuent de participer à des activités économiques telles que les marchés publics. Pour l’instant, aucun cas n’a été détecté au sud.

NOUVELLES DE NOS PARTENAIRES (suite)